3 questions à Laura Morin,
Directrice de l’Association L’Enfant Bleu – Enfance Maltraitée

Quelle est la vocation de l’Association L’Enfant Bleu – Enfance Maltraitée ?

Depuis près de 30 ans, l’Association L’Enfant Bleu Enfance Maltraitée, présidée par Madame Isabelle Debré, se mobilise pour permettre aux enfants et aux adultes victimes de maltraitances (physiques, sexuelles et psychologiques) dans l’enfance de se reconstruire et d’aller vers un avenir plus serein et épanoui. Nos missions consistent à :

  • Apporter une assistance psychologique et juridique gratuite, immédiate et dans la durée aux enfants et adultes victimes de maltraitances (physiques, sexuelles et psychologiques) dans l’enfance.
  • Prévenir les maltraitances et sensibiliser le plus grand nombre en allant à la rencontre des enfants dans les établissements scolaires et des professionnels de l’enfance.
  • Emettre et défendre des propositions concrètes auprès des décideurs politiques pour une meilleure protection des enfants contre la maltraitance.

En quoi consiste votre partenariat avec EverLink Services ?

EverLink Service est l’un des partenaires engagés de l’association L’Enfant Bleu. EverLink Services reverse notamment 30 € pour chaque nouveau contrat signé et, plus généralement, incite ses clients à effectuer des dons au profit de notre association en parlant de notre action. EverLink Services, comme l’ensemble de nos partenaires engagés, contribue non seulement à nous donner des moyens financiers pour agir mais aussi à développer notre notoriété et mobiliser les gens pour aider notre association à agir.

Comment aider concrètement l’Association L’Enfant Bleu ?

Les bénévoles sont au cœur de notre action contre l’enfance maltraitée. Notre association recherche en permanence des bénévoles au siège de l’association (Paris 15e) ou lors d’actions organisées à son profit. Nos bénévoles peuvent, selon leurs disponibilités,

  • être écoutant-référent : écouter et accompagner les victimes et leurs familles
  • être animateur en prévention dans les écoles
  • intervenir ponctuellement lors des manifestations de l’association.

Les bénévoles sont encadrés et accompagnés par les professionnels de l’équipe, juriste et psychologues. Ils reçoivent une formation initiale et continue (juridique et psychologique) à l’écoute et aux problématiques liées à la maltraitance.

Il est possible également de soutenir l’association tout simplement en y adhérant. La cotisation annuelle est de 40 euros, et de 25 euros pour les étudiants et les chômeurs.

Nous bénéficions, enfin, de dons, de donations et de legs. Il faut savoir que les dons à L’Enfant Bleu sont éligibles à la déduction fiscale de 66 % sur l’Impôt sur le revenu . C’est une très belle opportunité : une action concrète contre la maltraitance des enfants assortie d’une réduction d’impôt considérable. Un don de 1 000 €, par exemple, permet de déduire 660 € de son impôt sur le revenu ! Il faut le faire le savoir.

Cliquer ici pour télécharger le Bulletin de soutien déductible de votre impôt sur le revenu

Pour toute information sur l’association L’Enfant Bleu

• Tél. : 01 56 56 62 62
• Mail : service-donateurs@enfantbleu.org
• Site web : www.enfantbleu.org

Les chiffres alarmants de la maltraitance infantile

  • Chaque jour, 2 enfants décèdent victimes de maltraitance (source : INSERM 2010)
  • 22% des Français déclarent avoir été victimes de maltraitances – physiques, sexuelles et psychologiques – au cours de leur enfance (source : sondage Harris-L’Enfant Bleu 2017)
  • 47% des Français suspectent au moins un cas de maltraitance dans leur environnement immédiat – familles, voisins, collègues, amis proches – (source : sondage Harris-L’Enfant Bleu 2017)
  • 2 millions de Français, soit 3% de la population, déclarent avoir été victimes d’inceste (Enquête IPSOS pour l’association Internationale des victimes de l’inceste, AIVI)
  • 86,8% des maltraitances sont intrafamiliales (Source : ONED 2006)

L’enfant Bleu Ile-de France, en quelques chiffres (2016)

  • 28 ans d’activité
  • 2 psychologues, 1 juriste, 1 assistante, 1 responsable communication et collecte de fonds
  • 10 bénévoles écoutants et 5 bénévoles animateurs de prévention
  • 624 dossiers ouverts
  • 88 patients en accompagnement psychothérapeutique
  • 11 groupes de parole pour les adultes victimes de maltraitance dans l’enfance
  • 2 235 accompagnements juridiques par téléphone
  • 369 entretiens juridiques individuels
  • 68 signalements et informations préoccupantes à la justice ou au Conseil départemental
  • 4 procès d’assises dans lesquels l’association s’est constituée partie civile