Tous secteurs d’activités confondus, les employés sont de plus en plus mobiles, dynamiques et avides de flexibilité. Si le télétravail devient une nouvelle norme, sa mise en œuvre s’accompagne de défis à la fois techniques et humains, en particulier pour les petites et moyennes entreprises.

Encore exceptionnel il y a dix ans, le télétravail tend à devenir de plus en plus commun. Suite à la mise en place d’un télétravail « forcé » du fait de la pandémie de Covid-19, de nombreuses entreprises, à l’image de Twitter ou encore Shopify, sont en train de pérenniser cette nouvelle organisation du travail.

Il faut dire que plusieurs études tendent à contredire le croyance populaire selon laquelle des employés en télétravail seraient moins productifs que leurs collaborateurs présents dans les bureaux. Selon Gartner[1], ils seraient en réalité en moyenne jusqu’à 40% plus productifs. Tandis que près des trois quarts des employeurs déclarent que le télétravail permettrait de réduire leurs coûts opérationnels.

Ces statistiques, bien qu’encourageantes, ne doivent cependant pas faire oublier que la mise en œuvre du télétravail est un projet à la fois organisationnel, humain et technique. Son succès et sa pérennité dépendent de plusieurs facteurs clés, que chaque organisation, en fonction de sa taille et de son secteur d’activité, doit prendre en considération. 

Évaluez chaque situation

Si certaines entreprises de services peuvent migrer la majorité (voire la totalité) de leurs équipes en télétravail, ce n’est évidemment pas le cas de toutes les sociétés ni de tous les secteurs d’activité.

Il convient dès lors de commencer par évaluer qui, dans sa propre organisation, peut travailler à distance sans que cela impacte négativement le fonctionnement global de l’entreprise. Cette évaluation doit bien sûr tenir compte de la nature du poste en lui-même, mais aussi des compétences de l’employé, de sa situation personnelle et de sa capacité (technique, logistique, émotionnelle…) à travailler à distance. Si certains employés accueillent le télétravail avec enthousiasme, d’autres peuvent l’envisager avec plus de réserves ou de stress. Pour que le télétravail fonctionne, il faut s’assurer que ses collaborateurs soient suffisamment à l’aise avec cette nouvelle organisation, et prévoir un éventuel accompagnement au changement si nécessaire.

Posez des conditions

Travailler à distance ne signifie pas que toutes les règles appliquées jusqu’alors au bureau ne sont plus valables. Dans le télétravail aussi, il faut poser des règles et des limites, tant côté employeur que côté employés.

Certaines entreprises proposent ainsi à leurs collaborateurs de signer un contrat de télétravail permettant de cadrer, à l’instar d’un contrat de travail traditionnel, les conditions d’exercice de chaque fonction. Il convient quoiqu’il en soit d’établir des règles, notamment de disponibilité (par exemple, une plage horaire quotidienne déterminée), de productivité (sous la forme de compte-rendus d’activité hebdomadaires), ou encore de réunions périodiques obligatoires. Tout le défi est ici de trouver le bon équilibre entre la définition d’un cadre nécessaire et la flexibilité inhérente au télétravail qu’il ne faut pas trop bridée pour ne pas en perdre les bénéfices.

Maintenez le lien avec et entre vos collaborateurs

Dans un sondage mené par Harvard Business Review, 46% des télétravailleurs déclarent que les managers les plus efficaces sont ceux qui communiquent régulièrement et directement avec eux. Les conversations informelles entre collègues sont également un facteur essentiel de bien-être au travail, en présentiel comme à distance.

Les télétravailleurs ont un besoin équivalent, si ce n’est plus important, de « rester connectés » avec leurs managers, leurs collègues et leurs équipes, tant pour des réunions de travail formelles, que pour des discussions autour de la machine à café. Les moyens et les outils de communication mis à disposition des télétravailleurs doivent être au cœur de la stratégie déployée par les organisations.

Déployez les bons outils technologiques

Le télétravail ne peut pas fonctionner sans un solide appui technologique. Du déploiement d’un accès VPN pour permettre à ses télétravailleurs de se connecter au réseau de l’entreprise en toute sécurité,  à l’implémentation de solutions de collaborations à distance et de partage de fichiers, en passant par les outils de visioconférence de plus en plus avancés… Les technologies permettent aujourd’hui de faciliter le télétravail en offrant des conditions de collaboration extrêmement pratiques, efficaces et immersives pour les télétravailleurs.

Il ne faut toutefois oublier un pan essentiel du télétravail : celui de la sécurité. Sécurité des accès, des échanges, des données… Dès lors que leurs collaborateurs utilisent des connexions Internet personnelles, voire publiques (lorsqu’ils travaillent depuis un café ou un bureau partagé, par exemple), les organisations doivent s’assurer de mettre en place des protocoles de sécurité extrêmement rigoureux.

EverLink services a développé Zénith, une solution clé en main, qui permet aux entreprises, sans aucun investissement, grâce à une formule de location, de fournir à leurs collaborateurs les moyens de travailler efficacement au bureau comme à domicile avec le même équipement informatique et télécom.

En matière de télétravail, chaque organisation fait face à ses propres défis, avec ses propres forces et faiblesses. Nous pouvons vous aider à trouver les solutions adaptées à vos besoins.

Pour toute information sur nos solutions de télétravail, contactez-nous.

[1] Gartner, How to Cultivate Effective “Remote Work” Programs, 2019